Le « Under arm »


Passage simple de la fille à droite du garçon… sous le bras. Le garçon se décale sur sa gauche pour que la fille puisse rester sur son slot.

Passage sous le bras : En position ouverte, passage simple de la danseuse à droite du danseur sous le bras. Le danseur se décale sur sa gauche pour que la danseuse puisse rester sur son slot ; elle effectue son basic step/step/triple/anchor dans un déplacement constant en tournant le dos au danseur.


Le « Push-break » ou Sugar-push


Amorcé comme un « under arm », le cavalier reste sur le slot de la fille. Il lui présente alors sa main droite en opposition pour que la fille s’appuie dessus et recule. Si le garçon oublie de mettre sa main, la fille doit prendre l’initiative et s’appuyer sur le garçon pour, soit le contourner ou le repousser : c’est un exemple où la fille prend en main le guidage. Nota : la différence entre le « push-break » et le « sugar-push » se fait sur les temps 3 & 4 de la variation : le push-break fait un « touche-pose » alors que le sugar-push fait un « triple step ».


Le « Left side » (passage à gauche)


Similaire au « under arm », le garçon se décale sur sa droite (de profil) pour laisser passer sa partenaire sur sa gauche, sans la faire passer sous le bras.

Passage à gauche : en position ouverte, le bras gauche à hauteur de hanche,  le danseur se décale sur sa droite (de profil) pour laisser passer sa danseuse sur sa gauche ; elle effectue son basic step/step/triple/anchor dans un déplacement constant en restant épaules parrallèles à son danseur.


Le « Right side pass » (passage à droite)


En position ouverte, le bras gauche à hauteur de hanche,  le danseur guide un demi-tour à sa danseuse par un J inversé et se décale sur sa gauche (de profil) pour laisser passer sa partenaire sur sa droite ; elle effectue son basic step/step/triple/anchor dans un déplacement constant en restant épaules parrallèles à son danseur. (rem : le déplacement des triples se fait vers l’arrière puisque le danseur a guidé un demi-tour sur le 2è step).


La « Close position » (position fermée)


C’est la position fermée « classique » où la fille se retrouve dans le bras droit du danseur.


Le « Whip »


C’est une variation effectuée en 8 temps où sur les 4 premiers temps la fille passe à droite du danseur et fait demi-tour sur elle-même pour se retrouver dans le bras droit de son partenaire, face-à-face, dans un mouvement de stretch. Ce dernier renvoie ensuite sa partenaire, en la faisant passer à nouveau sur sa droite (la danseuse a donc fait le tour de son cavalier, avec un stretch au milieu).


La préparation est un guidage spécifique


A toutes les variations qui vont demander une rotation de la cavalière. Ce guidage particulier se fait sur 2. La préparation consiste souvent à ouvrir la cavalière sur sa droite (en décalant sa main à gauche pour le cavalier). Cette préparation permet de garder la connexion, de positionner très précisément la fille (et ses bras) ainsi que de générer une énergie circulaire. Naturellement la partenaire enclenchera une rotation sur le temps 3. Cette précision due à la préparation permet des guidages subtils et très techniques. Note : certains danseurs d’un niveau assez élevé incluent en même temps une légère torsion du poignet très subtile à effectuer (plus précis, doux et agréable pour la danseuse). Attention : si cette très légère torsion, bien effectuée, est très agréable pour la partenaire, elle est surtout un effet de style. Une erreur dans ce mouvement de torsion est instantanément au mieux douloureux, au pire dangereux.


Le « Freeze »


C’est un arrêt brutal de la variation en cours d’exécution. Le freeze peut être guidé ou exécuté en solo, que ce soit par la fille ou le garçon, le but étant de « marquer les toursbreaks » de la musique (arrêts nets de la musique pendant quelque temps).

 

Nous avons 16 invités et aucun membre en ligne

Copyright © 2018 Cornebarrieu Danse - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public